Read the University's latest information about COVID-19: I'm a participant - I'm a professor/staff member


Pourquoi tout manager devrait parler couramment la finance

Mathias Schmit, Directeur académique et Professeur de Finance à Solvay Brussels School 20/05/2021 Finance, Management

Photo: Programme Finance pour Non Financiers | Solvay Executive Education

Cliquez ici pour lire cet article en anglais.

Connaissez-vous la différence entre comptabilité et finance ? Ou bien votre réaction est-elle plutôt du type "attendez, il y a une différence" ? Des mots comme "revenus", "bénéfices", "flux de trésorerie" et "marge" vous poussent-ils à chercher la sortie la plus proche ?

À moins que l'intitulé de votre poste ne comporte le mot "financier", il y a de fortes chances que nous parlions de vous. 

L'idée que tout ce qui est financier doit être laissé aux "gens des chiffres" est une idée fausse qui perdure depuis bien trop longtemps. "Dans le monde du travail d'aujourd'hui, un management performant exige la connaissance de concepts financiers clés", déclare Mathias Schmit, Directeur académique et Professeur de finance à la Solvay Brussels School.  

Quel que soit le secteur ou le rôle, être capable de parler - et de comprendre - le langage de la finance vous donne un avantage concurrentiel unique. "Les managers doivent avoir une compréhension générale de l'ensemble de l'entreprise, ce qui signifie qu'ils doivent être capables de comprendre toutes les personnes assises autour de la table du conseil d'administration - y compris le directeur financier", explique M. Schmit. "Ce que vous voulez éviter, c'est l'embarras de se voir poser une question par le directeur financier et de n'avoir aucune idée de ce dont il parle."

La base d'une bonne prise de décision 

Selon Mathias Schmit, toute personne qui prend des décisions doit comprendre la finance. Cela inclut les entrepreneurs qui doivent gérer les chiffres - et la trésorerie - sans parler de la recherche de financements. "Pour les entrepreneurs, la voie la plus rapide vers la faillite consiste à ne pas surveiller la trésorerie, à confondre les bénéfices avec l'argent que vous gagnez, et à ignorer des choses comme l’inventaire". 

Cela concerne également les chefs de projet qui doivent expliquer le financement d'un projet lorsqu'ils le présentent à leur organisation. Et parfois, même les PDG ont intérêt à se faire rappeler que, par exemple, maximiser la valeur pour l'actionnaire n'est pas la même chose que maximiser les bénéfices ou le cours de l'action.

"Les membres du conseil d'administration sont chargés d'approuver les chiffres financiers d'une entreprise, mais peu d'entre eux comprennent réellement ce qu'ils approuvent", note M. Schmit. "Les médecins et les avocats prennent également des décisions qui impliquent des financements."  

L'essentiel est que vous ne pouvez pas prendre de bonnes décisions de gestion si vous ne comprenez pas les informations. "En tant que manager, vous devez être capable de passer à travers le jargon technique et d'extraire les concepts clés nécessaires pour prendre des décisions éclairées", ajoute Mathias Schmit. "Cela exige que vous ayez une compréhension générale et une conscience des concepts financiers fondamentaux." 

En d'autres termes, vous devez être capable de parler le langage de la finance.

Finance pour Non Financiers

C'est là qu'intervient le cours Finance pour Non Financiers de la Solvay Brussels School. "Notre objectif est de vous donner les connaissances dont vous avez besoin pour répondre aux questions financières en toute confiance", explique M. Schmit. 

Conçu spécifiquement pour ceux qui s'identifient comme "non financiers", le cours couvre des éléments clés tels que l'analyse des états financiers, les critères de décision en matière d'investissement, les évaluations de projets, la budgétisation et le reporting, ainsi que la gouvernance de la gestion des risques.  

"J'ai appris à faire la distinction entre la finance et la comptabilité et j'ai depuis intégré la variable temps dans ma façon de travailler", déclare Corine Buffoni, ancienne élève du cours et Business Development Manager chez Enerdeal. "Je suis maintenant mieux préparée que jamais à prendre des décisions liées aux investissements."

En combinant théorie et pratique, discussions interactives, études de cas, apprentissage pratique et activités de groupe, les étudiants acquièrent une solide compréhension des fondements de la gestion financière. 

"J'ai récemment expliqué ce qui se cache réellement derrière la valeur actuelle nette à des personnes qui n'avaient qu'une vague idée de ce dont il s'agit - ce que je n'aurais jamais pu imaginer faire avant de suivre ce cours", ajoute Dr Dominique Eggermont, ancien élève du cours et conseiller médical principal chez JV NOVARKA. "Je considérerai toujours le cours Finance pour Non Financiers comme une expérience inoubliable et une étape importante dans ma carrière."

Prêt.e à commencer à parler le langage de la finance ?

Inscrivez-vous dès aujourd'hui !

More info on the programme : Finance for Non-Financials

Back to the list of news